Treffisal

Histoire

Treffisal est un Royaume établi sur les terres précédemment possédées par Tannuviel. Lorsque les hommes du Nord sont venus pour envahir le continent d'Andellar, en commençant par le phare de Meni'att ainsi que les villages alentour. Toutefois, la guerre contre les hommes du Nord ne s'est pas arrêtée là. Après s'être faite repoussée du phare meni'att par les armées du continent entier, l'armée de Radulfr dit "le valeureux" décida, avec les hommes restants, et profitant de l'effet de surprise pour envahir le port de Treffisal, autrefois une terre possédée par l'Empire de Tannuviel. Les Tannuviens, afin de repousser l'attaque, décidèrent de s'allier avec Aldatia, et d'y placer au pouvoir temporaire le Général des armées de Tannuviel. Les Nordiques furent repoussés avec succès, cependant, une révolte eu lieu contre Tannuviel, menée par l'ex général des armées, et, ne pouvant continuer de s'occuper de terres si loin de la capitale, les Tannuviens décidèrent de céder Treffisal ainsi que son port (contenant toute la flotte précédemment bâtie par Tannuviel) aux mains des hommes du Général. C'est ainsi que Treffisal déclara son indépendance, et devint un Royaume à part entière. De par la puissance et l'influence passée de Tannuviel sur les terres qu'occupent actuellement Treffisal, c'est le Royaume possédant la plus grosse et importante flotte de navires. Cette nation est la capitale commerciale du commerce par bâteau. On dit que tous les commerçants finiront tôt ou tard, par passer par ce port.

Lorsque Treffisal fut créé, le Roi était si puissant qu'il avait réussi à centraliser une grande partie du pouvoir pour lui-même et à créer une armée nationale composée de ses troupes et celles de ses vassaux. Néanmoins, ses descendants furent moins habiles et moins puissants. Ils perdirent donc à terme progressivement le contrôle de l'armée qui est désormais contrôlée par la Commission Militaire. Cette commission a un véritable pouvoir capable de renverser le roi si celui-ci était pris d'un trop grand excès de zèle ou de tyrannie.

Culture

Comme dit dans l'histoire, les terres de Treffisal étaient précédemment occupées par des Tannuviens. Et par ce fait, leur culture est très similaire. Néanmoins, au fil du temps, de nombreuses particularités se sont formées. La culture treffisienne est de nos jours assez à part bien que la base tannuvienne soit toujours présente.

Il règne tout d'abord à Treffisal une idée très forte voulant que si on le veut, on le peut. Cela est très vrai pour les nobles et les bourgeois, beaucoup moins pour les serfs cultivant la terre ou les artisans. Cette idée vient du fait qu’à Treffisal, beaucoup de hauts fonctionnaires sont arrivés à leur place grâce à leurs compétences et pas uniquement à leur haut rang de base. Beaucoup sont ceux ayant fait une brillante carrière militaire ou commerciale et ayant atteint une fortune conséquente ainsi que de puissantes relations.

L’argent est d’ailleurs une des grandes particularités de la culture treffisienne, celui n’est pas mal vu et faire l’exposition de sa richesse personnelle ne l’est pas non plus en général. Ainsi, il n’est pas rare de voir des habitants vêtus de magnifiques habits très colorés, avec de belles brodures, bordures, ayant une taille démesurée faits de matières très chères comme la soie allant parfois jusqu’à l’excès. Certains se ruinent même pour se payer de tels vêtements pour faire croire qu’ils sont bien plus riches qu’ils ne le sont en réalité. Pour certaines occasions, tel que certains bals, il arrive que les invités se déguisent, parfois de façon grotesque pour amuser la galerie (habillés en sauvage par exemple), parfois pour séduire avec des habits magnifiques mais très inconfortables fabriqués pour l’occasion, parfois même, certaines femmes portent des robes avec un décolleté tellement plongeant qu’il devenait totalement ridicule. Bien sûr, ce ne sont que des exceptions, tout le monde a des habits cachant presque totalement le corps à part le visage au quotidien.

Treffisal a une très forte culture de la fête, celles-ci sont nombreuses entre les foires, les bals, les spectacles, carnavals, les soirées privées ou publiques, etc… Lors de ces fêtes, les habitants se lâchent souvent totalement, buvant à l’excès du vin allant de la piquette à des vins d’excellente qualité produits dans le pays. Dans beaucoup de fêtes de la haute société, les gens mangent à un tel excès qu’ils se font vomir discrètement pour recommencer à manger quand leur ventre est plein.

Les jeux sont eux aussi très importants, ils sont très similaires à ceux joués à Tannuviel mis à part le fait que les sports sont bien plus présents et le sport national, pratiqué par les nobles et la haute bourgeoisie est le Calcio. Ce sport voit s’affronter deux équipes de 27 joueurs qui doivent marquer le plus de buts possible dans un but (celui-ci est en général un chapiteau à l'extrémité horizontale de chaque terrain, au centre de celle-ci) avec un ballon. Chaque match dure en moyenne cinquante minutes. Il était à la base pratiqué partout dans les villes mais devant la violence de ceux-ci, des règles strictes ont été établies pour que les matchs ne se déroulent que sur les grandes places et qu’ils soient prévus à l’avance. A part ça, il n’y a pas vraiment de règles et tous les coups sont plus ou moins permis, ce qui fait que les matchs sont en général très violents, menant à des blessures voire des morts bien que cela soit très rare. Les matchs sont suivis par une foule très nombreuse ainsi que par de la musique. Les vainqueurs sont récompensés en se faisant offrir un magnifique veau.

Au niveau culinaire, le poisson est la nourriture de base de nombreux habitants qui vivent près des villes, surtout les nobles et la bourgeoisie. Les cultures produisent surtout du blé, permettant d’alimenter la population bien que celle-ci craint la faim en permanence. La viande est assez rare et réservée à l’élite. Les plus démunis consomment rarement du porc. La boisson populaire par excellence est le vin, celui-ci va de la piquette à des vins d’excellente qualité.

De très fortes différences culturelles sont présentes entre les classes sociales. En effet, la “vieille” noblesse tannuvienne désormais treffisienne a gardé en grande partie sa culture d’origine ainsi qu’un côté religieux très fort.

Cérémonie de passage à l'âge adulte

Quand les enfants d'une famille en ayant les moyens atteignent l'âge adulte, il est envoyé par tradition et pour une durée allant jusqu'à deux mois, sur un bâteau commercial qui longera les côtes d'Andellar. C'est une sorte de tradition pour les Treffisiens, montrant le passage à l'âge adulte comme une longue traversée de bien des endroits différents.

Paysage

La nation de Treffisal connaît est loin d’avoir un paysage uniforme. Le Sud est assez désertique sinon aride là où pousse très peu d’herbe. Etant donné que la situation est difficilement vivable, peu de gens y habitent et on trouve principalement des ruines, vestiges d’un passé plus agréable. Quelques nomades se baladent tout de même et survivent grâce à de rares oasis.

Au centre et au nord par contre, le climat est bien plus clément et agréable. Il permet de faire pousser de nombreuses plantes bien que le blé soit ce qui constitue la majorité des champs. Il y a aussi une grande culture d’arbres fruitiers en tous genres. L’élevage est assez peu répandu. Ce qui fait la réputation de Treffisal, c’est surtout ses nombreuses vignes. Le nord en est rempli et celles ci sont réputées pour être la base de nombreux vins d’excellente qualités et réputés. La réalité est plus subtile, les vignes treffisiennes produisent des vins de toutes les qualités. Les meilleures vignes sont chéries par de riches propriétaires fonciers, des nobles la grande majorité du temps.

L’Est contient quelques montagnes permettant une petite production minière. Enfin, l’Ouest est bordé de côtes abritant de nombreuses grandes villes portuaires, entourées par des villages, c’est là que se trouve la majorité de la population.

Faune

A part dans le sud du pays, la faune est plutôt diversifiée et commune au reste des pays du centre d’Andellar. Les éleveurs élèvent une race de boeufs nommée simplement treffisienne qui est réputée pour sa viande assez grasse et de très bonne qualité bien que son prix soit exorbitant. Au Sud, on retrouve des animaux bien plus exotiques comme des scorpions, des fourmis rouges, des vipères, des gerbilles, des fennecs, gazelles et surtout des dromadaires qui sont utilisés par les nomades.

Religion

La religion a une place moins importante qu’à Tannuviel. Les treffisiens restent tous croyants mais ils sont pour la majorité bien moins à cheval sur les différents préceptes de la religion. Ils respectent les traditions. Les membres du Clergé ont aussi réputation d’être plus laxistes que les tannuviens (certaines mauvaises langues, diraient plus dociles…)

Economie

L’économie de Treffisal repose surtout sur le commerce maritime et le commerce de vin à l’international. L’agriculture ainsi que l’élevage de tout le pays ne sont pas suffisants pour le rendre indépendant au niveau nutritif, c’est pourquoi les résultats de la pêche sont très importants et de mauvaises saisons ont mené à de nombreuses famines par le passé. Les famines sont aussi souvent causées par une mauvaise distribution de ressources. En effet, comme les producteurs vont presque toujours aller tenter de vendre leurs produits dans les grandes villes proches des côtes, des petites villes ou villages de l’Est ou du Sud peuvent souvent se retrouver démunis en cas de crise dans leur région. La population dépend donc beaucoup d’importations de nourriture, en particulier de céréales.

L’artisanat treffisien n’est pas réputé pour être des meilleurs, il est très souvent moyen dû à la production générale faible. Exceptions faites pour les vins et les tissus du pays qui s’exportent partout et font la richesse de beaucoup. Les navires treffisiens sont aussi réputés les meilleurs au monde mais ils sont destinés à la nation même. Les élites préféreront largement faire importer les meilleurs produits d’autres nations. Ainsi, les officiers de l’armée s’équipent d’armes et d’armures venant de Pésroq ou de Ligômyst; Les riches veulent des meubles de Nédour, des fourrures de Nifadà, des bijoux de Tannuviel, etc.

Les marchands tréffisiens ont depuis longtemps établi des micro-colonies au sein des autres nations. Celles-ci sont représentées par des quartiers remplis de ces mêmes marchands au sein des villes les plus importantes. Ils sont surtout présents dans les capitales et les villes côtières. Ces marchands vendent les produits venant de leur pays d’origine et achètent les produits locaux à bas prix afin de les revendre bien plus chers une fois ramenés au pays. Chaque famille puissante de Treffisal détient au moins un quartier et fait payer une “location” aux marchands venus s’installer en échange de les protéger. Ces quartiers apportent en général une nouvelle prospérité aux villes où ils sont implantés mais ils causent aussi la colère des petits marchands locaux et mènent parfois à des attaques; C’est pourquoi ceux-ci sont souvent protégés par l’armée personnelle du détenteur du quartier.

Les treffisiens sont aussi connus pour avoir inventé le premier système de banques. Celles-ci s’occupent des échanges de monnaie contre une autre mais surtout des lettres de change. Les lettres de change sont un système mis en place pour transporter beaucoup de monnaie sans avoir à les porter sur soi. Les clients des banques déposent de l’argent dans celles-ci et en échange, elles leur donne une lettre de change leur permettant de récupérer cet argent dans n’importe quel autre banque treffisienne, peu importe la distance. Ces lettres ont évité à de nombreux de faire les frais du grand banditisme et a simplifié la vie d’infiniment de marchands. Au vu de l’importance de ces lettres, celles-ci sont extrêmement contrôlées et un faux amène la plupart du temps au gibet.

La monnaie treffisienne est le Floch. C’est une pièce en or pesant environ 3.5 grammes. Elle est la monnaie favorite du continent pour faire des échanges commerciaux. Sur son recto, une fleur de lys est présente avec autour, l’année et le nom du dirigeant de Treffisien. Sur son verso, le visage d’Edouyott est présent. Une monnaie en argent fait office de monnaie quotidienne, c’est le Maes. Un floch vaut 50 Maes. Sa valeur générale est faible et seule une fleur de lys ainsi que la date sont inscrites dessus.

Le Royaume de Treffisal est en soit très prospère mais d’immenses différences de richesses sont présentes. Les élites peuvent se vanter d’avoir une fortune ridiculement grande au point qu’il paraîtrait que les trois familles les plus puissantes soient chacune plus riches que Birolia ou Aldatia. Dans les campagnes, du fait de leur statut de serf, les paysans vivent dans de pauvres conditions mais ont une garantie de survie en général. Il n’en est absolument pas de même pour les habitants des villes qui ne peuvent compter sur aucune aide en cas de besoin, l’égoïsme fort des treffisiens n’aidant pas du tout. Ajoutez à cela l’idée que si on veut devenir riche, on le peut; De nombreux treffisiens malchanceux meurent dans l’oubli et la pauvreté.

Société

La société treffisienne est très mobile et les différences entre les élites, qu’ils soient nobles ou bourgeois peuvent être très floues selon la fortune de la famille.

Le Roi

Celui-ci se trouve au sommet de la société mais son pouvoir est loin d’être centralisé et il n’est absolument pas tout puissant. Il doit en effet obtenir l’accord du Conseil et de la Commission militaire pour agir la plupart du temps. Il est élu parmi les ducs du pays à la mort de son prédécesseur.

Le Conseil Restreint

Aussi appelé simplement Conseil est un groupe fermé de six personnes, des représentants des six familles les plus puissantes du Royaume qu’ils soient nobles ou bourgeois. En théorie, c’est au roi de choisir les membres mais ne pas faire intervenir une des familles causerait à coup sûr sa perte en peu de temps.

La Commission Militaire

Elle réunit les généraux et les amiraux du Royaume. Ceux-ci sont des militaires ayant fait une brillante carrière (ou ayant de très bonnes relations). Ils dirigent l’armée et la flotte royale en général efficacement. Ils statuent ensemble du budget des armées , de l’organisation, etc. Il y a toutefois une grande rivalité entre la Marine et l’Armée Royale au point que cela donne parfois lieu à des négociations “musclées” pendant les réunions. Avec le Conseil Restreint, la Commission dirige en réalité le Royaume.

La Noblesse

La noblesse a officiellement plus de droits que les bourgeois. Toutefois, il n’est pas rare que certaines familles bourgeoises extrêmement riches en aient plus que la moyenne des nobles. Les familles nobles ont obtenu leur statut par leurs actions ou par l’achat de ce statut en échange d’une somme pouvant ruiner les plus riches familles. Ce statut est héréditaire et les familles vivant hors des villes ont des terres pouvant être assez importantes surtout au nord du pays où certaines familles possèdent d’immenses domaines viticoles. Ils paient un impôt mais celui-ci est faible. La hiérarchie est la même qu’à Tannuviel, c’est à dire; qui se compose de haut en bas, des Ducs, des comtes, des barons, des chevaliers et des écuyers. La noblesse treffisienne se décompose en deux groupes bien distincts. La nouvelle noblesse est faite de familles ayant été anoblies après l’indépendance du Royaume. Ces familles sont extrêmement puissantes et riches. Elles possèdent de grandes terres et/ou de puissants empires commerciaux. L’ancienne noblesse est faite de familles ayant été anoblies avant l’indépendance du Royaume. Leur richesse et leur pouvoir sont très inégaux. Certaines sont riches, d’autres sont parfois assez pauvre, étant presque dans la classe moyenne dans les faits. Elles possèdent de petites terres un peu partout sur le territoire. L’ancienne noblesse a conservé une culture très tannuvienne ainsi qu’une forte religiosité ce qui fait qu’ils s’intègrent assez mal à cette nouvelle société.

Le Clergé

Le clergé est bien plus discret que dans beaucoup d’autres nations. Il ne sort pas de son domaine d’action, se contentant d’entretenir les monastères, d’instaurer messes et prières dans les églises, d’offrir parfois des soupes populaires, etc. Il est connu de tous que beaucoups de hauts membres du clergés sont “invités” à de nombreuses occasions par de puissantes familles pour ensuite ne pas être trop regardants sur leurs actions.

La bourgeoisie

Cette classe sociale regroupe tous les roturiers (non nobles ou membres du clergé) qui ne sont pas serfs. Ils vivent en ville, d’où leur nom. Leur fortune est extrêmement variable, certains étant très pauvres, d’autres étant si riches qu’ils surpassent en terme de pouvoir bien des nobles et possèdent même entièrement des quartiers de grandes villes. Ils paient un impôt mensuel. La haute bourgeoisie est souvent faite à partir d’empires marchands, certains sont bourgmestres voire achètent des terres à des nobles afin d’en devenir le seigneur. La basse bourgeoisie est très commune et ne possède rien de particulier qui la différencie réellement de celle d’autres pays. Beaucoup de ces bourgeois tentent l’armée afin d’y faire carrière ou tentent de se faire une réputation de marchand à l’étranger afin de gravir les échelons.

Les serfs

Leur statut et leur mode de vie restent relativement le même que dans d’autres nations. Mis à part le fait qu’ils sont en général bien plus pauvres qu’autre part. Ils appartiennent légalement à leur seigneur et lui paient un impôt. En contrepartie, celui-ci doit les loger, les faire travailler et maintenir des conditions de vie décentes. Les serfs n’ont pas le droit de quitter les terres de leur seigneur sans permission ou de se marier sans l’en informer. A leur mort, tout ce qui leur appartenait revient à leur seigneur mais la grande majorité du temps, celui-ci laisse tout au descendants du serf.

Les vilains

Les vilains sont les paysans qui ne sont pas serfs. Ils sont ainsi plus libres que les serfs. Il arrive qu’ils possèdent leur propres terres cultivables. Leur richesse est pour la plupart inexistante. Les seigneur treffisiens cherchent toutefois à leur retirer ce statut et à en faire des serfs par des offres pouvant parfois être très alléchantes.

Armée

Treffisal est une des seules nations à entretenir une armée nationale permanente. Chaque seigneur et ville entretiennent leur propre armée mais doivent en céder une partie en permanence à l’Armée Royale. Celle-ci est dirigée par la Commission militaire qui se charge de bien l’entretenir. Les soldats du rang viennent pour la plupart de petits bourgeois ou de vilains. Les officiers viennent de tous les horizons mais sont surtout des nobles ou des hauts bourgeois voulant faire carrière. On retrouve toutefois des hommes et femmes venant de milieux bien plus pauvres. Les officiers supérieurs dirigent l’armée au quotidien. Ils sont pour la grande majorité des nobles et haut bourgeois ayant fait carrière mais on retrouve beaucoup de bas bourgeois ou de vilains ayant réussi à faire une carrière brillante de par leurs compétences remarquables et remarquées. Il en est de même pour la flotte qui est très bien entretenue. Elle est réputée pour être la plus puissante du vieux continent. L’Armée Royale a un équipement assez uniforme bien que les officiers portent la majorité du temps leurs couleurs. Une grande rivalité existe entre la Marine Royale et l’Armée Royale ce qui fait que les deux corps sont très désunis et empêche Treffisal de devenir la première puissance militaire, la majorité du budget revenant à la Marine Royale.

Treffisal compte aussi sur beaucoup de compagnies de mercenaires nationales, réputées très efficaces mais aussi très chères.

Santé

La santé est extrêmement inégale au sein du royaume de Treffisal. Dans les villes, les habitants peuvent compter sur la présence d’apothicaires ou de médecins chers mais efficaces et présents. Dans les campagnes, ceux-ci sont très rares et beaucoup n’accèdent pas aux soins qui leur serait nécessaire, devant demander l’aide de guérisseurs. Ceux-ci étant la majorité du temps des charlatans. La taille moyenne est d’1m65 pour les hommes et 1m60 pour les femmes. Les hauts bourgeois et la noblesse sont toutefois bien plus grands, étant en moyenne à 1m75 pour les hommes et à 1m70 pour les femmes.