Tannuviel

La terre sainte

Tannuviel est aussi surnommée la terre sainte, et le berceau de notre monde, car sur ces saintes terres de Tannuviel, se dresse le mont Cristal. On dit que Dieu aurait façonné notre monde ainsi que les pays, depuis le haut de ce mont Cristal. La religion nous enseigne aussi qu'en haut de cette si haute montagne dont personne ne voit le sommet, logerai le Mage de Cristal, créature mythique qui aurait apporté la foi aux hommes.

Histoire

Le jour où le Mage de Cristal est venu apporté le livre sacré aux hommes, les gens étaient déjà vaguement établis sur les terres de Tannuviel, sous forme de petits groupes, pas de réel peuple, de tribus et foyers qui se bataillaient des terre pour l'agriculture. Cependant avec l'arrivée du Mage de Cristal et de ce culte du dieu unique, les différentes civilisations qui résidaient sur les lieux ont décidé de s'unir autour de l'Eglise Emoune. C'est ainsi que commença l'essort de Tannuviel, une petite cité qui de fil en aiguille, par sa foi en Dieu, devint le plus grand Empire du monde connu.

Culture

Tannuviel étant considérée comme la terre sacrée, le souverain de Tannuviel est choisi par le Pape lui-même. Bien que généralement, il confie la couronne à l'enfant aîné du précédent souverain, il lui est déjà arrivé de juger qu'il n'était pas apte, et de choisir un autre souverain parmi les nobles pouvant prétendre au trône. Le Roi prend donc la figure partout dans le monde du souverain idéal, choisit par Dieu. C'est bien entendu une des raisons qui font qu'aujourd'hui, Tannuviel est sans contestation la plus grande puissance mondiale.

La culture de Tannuviel est fortement influencée par la religion Emoune. Il est de fait inconcevable pour un Tannuviellen d’avoir un comportement contraire aux préceptes de sa religion. Les croyants se rendent régulièrement à l’église pour prier, aller aux messes ou se confesser. La religion dicte la vie quotidienne des habitants. Les habitants sont vêtus de façon à dissimuler le plus le corps, mis à part la tête. La sexualité n’est jamais évoquée en public et très rarement en privé, n’étant liée qu’au mariage et à la reproduction. La chasteté est de mise. L’argent est lui aussi très tabou. Celui-ci ne doit servir que pour les besoins essentiels, il est donc mal vu d’abuser de biens futiles et les Tannuviellens, qu’ils soient nobles ou pauvres s’habillent simplement. L’argent ne doit être gagné qu’à la force du travail et ce qui n’est pas dépensé, doit être en partie donné à l’Eglise après la messe. Il est très mal vu de se vanter de sa richesse. La charité est monnaie courante. Les loisirs sont nombreux à Tannuviel. Pour ce qui est des sports, le plus populaire est la soule, un jeu consistant à déposer un ballon (généralement une vessie de porc remplie de foin) dans un but. Le jeu se joue entre deux équipes allant d’une dizaine de personnes à plusieurs centaines et peut se jouer aussi bien au sein d’un village, que de deux voire même d’une ville ! Quasiment tout est permis, mis à part l’usage de la violence (malgré tout, il arrive qu’il y ait des blessés, parfois graves…). Le jeu de quilles est un autre sport très populaire. Le principe est simple, lancer une petite balle sur des quilles alignées pour en faire tomber le plus possible d’un coup. Au niveau des loisirs intellectuels, il y a le jeu d’échecs, très populaire parmis les bourgeois et les nobles mais aussi les jeux de cartes, pratiqués par toute la population. Néanmoins, l’argent étant très tabou et surveillé par l’Eglise, les jeux d’argents sont fortement interdits et les joueurs, punis si ils se font attraper. La bière, produite en Tannuviel, est la boisson la plus populaire. Le vin étant la plupart du temps importé, il est consommé surtout par les classes les plus aisées. Au niveau culinaire, toutes les classes sociales consomment énormément de pain, de céréales, légumes et fruits. La viande est très chère et consommée par les plus riches. Toutefois, elle est peu consommée en moyenne car l’Eglise apprécie peu qu’on tue les créatures de Dieu pour les manger.

Le Paysage

Tannuviel étant établie au centre même du continent, elle profite d'un climât tempéré très agréable à vivre. Tannuviel est donc recouverte de forêts (principalement du sapin au nord, et des chênes vers le sud), de vastes plaines, ainsi que de petits bois. Beaucoup de petites rivières sont présentes sur le territoire de Tannuviel, la terre y est facilement irriguée et cultivable. En plus d'être considérée comme la terre sainte, elle est considérée par beaucoup comme là où était établit le jardin de la création. Une terre parfaite que Dieu aurait spécialement confectionnée pour accueillir les hommes. Les terres de Tannuviels sont donc jonchées de champs en tout genres où l’on cultive principalement le blé, l’orge, le seigle, le lin, etc. Les élevages existent mais restent relativement peu présents. Le Mont Cristal, lieu imposant et sacré, est visible dans quasiment tout le pays, accueillant plusieurs monastères plus ou moins imposants et plus ou moins haut. Une large frontière de montagnes séparent Tannuviel et le Royaume de Nédour ainsi qu’en partie celui d’Aldatia.

La Faune

La faune de Tannuviel est elle aussi assez développée. Nous ne sommes pas là dans les extrêmes. Il n'y a pas d'animaux particulièrement dangereux, bien qu'on puisse croiser des ours parfois en s'enfonçant dans les profondeurs des forêts, généralement on y trouve plutôt des biches, vaches, moutons, chèvres, lièvres, enfin bref. Une faune terrestre basique. Les chasseurs et éleveurs ont de quoi faire. Il y a aussi les oiseaux, qui eux aussi sont très diversifiés. Bien que l'hiver, beaucoup d'entre eux migrent vers le sud, les autres saisons on peut y trouver toute sorte de volatilles.

Religion

Tannuviel étant considéré comme la base du monde entier, située au centre du continent, elle est la capitale culturelle d'Andellar. De ce fait, on retrouve beaucoup de la culture de Tannuviel autrepart dans le monde. La vie à Tannuviel est rythmée par la vie religieuse. Après tout, les premières communauté vivantes se sont réunies autour de cette idée du dieu unique. On apporte donc une très grande importance à la religion Emoune au sein de Tannuviel.

Comme précédemment dit, la majorité des cultures des pays alentours découlent de la culture de Tannuviel. La société de Tannuviel peut aisément se comparer à une société médiévale basée sur la féodalité qu'on pourrait retrouver en Europe au X eme siècle. Chaque habitant respecte la hiérarchie du Royaume, celle-ci ayant été dictée par l’Eglise. Ils font preuve d’une grande politesse, se vouvoyant même entre amis, les insultes peu existantes car jugées grossières, et les règles de bienséances sont respectées à l’extrême. Il est jugé inacceptable de remettre la hiérarchie établie en cause, ce qui fait que la politique du Royaume est étonnamment et extrêmement stable. Les conflits d’intérêts ne touchent généralement que les bourgeois voire certains nobles voulant gratter le territoire de ses congénères. Afin d’empêcher le développement de vassaux trop puissants, le Roi peut déclarer la “Paix dans le Royaume”, mettant fin immédiatement aux conflits des nobles et les empêchant de se déclarer la guerre pendant 5 ans. Il peut aussi demander au Pape un ordre de dépossession, lui permettant si celui-ci lui est accordé, de déposséder un noble d’un ou plusieurs de ses titres. Néanmoins, celui-ci n’est que très rarement demandé. Les Tannuviellens forment un peuple uni et fier. Ils sont fiers de la puissance et de l’histoire de leur royaume mais surtout d’être un modèle de piété comparé aux autres royaumes, ils se pensent ainsi plus “purs” que les autres. Ils sont assez peu tolérants aux autres cultures. La pudeur est commune à tous les Tannuviellens. La sexualité et la nudité sont très tabous.

Economie

L’économie de Tannuviel est très diversifiée et prospère. Les secteur les plus développés sont l’agriculture, de céréales en particulier qui sont aussi exportés dans les pays voisins, l’artisanat, avec une forte présence d’artisans de talents que ce soit dans le domaine de la couture, de la forge, de la menuiserie, la verrerie, la papeterie, le brassage de bière, etc. Les vitraux de Tannuviel sont notamment réputés pour être les plus beaux au monde, de par leurs formes et leurs couleurs et chaque église, même dans les plus petits villages en possèdent. La bière est brassée par les moines des différents monastères jonchant le royaume. On retrouve une forte quantité de bières très différentes, blondes, brunes, blanches, rousses, etc. Et de qualités, elles aussi très différentes mais elles sont globalement meilleures que dans le reste du monde connu. La bière est consommée par tous les habitants du Royaume.

Au sud du pays, bordé par une immense frontière de montagnes, les mines sont très présentes et prospères. Ce sont principalement des mines d’or et de fer mais certaines sont riches en gemmes en tout genre ainsi qu’en charbon.

L’économie est organisée en guildes dites corporatives. Elles se réunissent entre membres d’une même profession. Elles permettent aux artisans de se protéger mutuellement et de se porter secours en cas de problèmes. Elles disposent de règlements stricts et d’une hiérarchie bien établie avec, des bas en haut, les apprentis, les compagnons, les maîtres et un patron unique. Elles fixent les prix, les façons de fabriquer leurs produits et les conditions de travail. Les guildes sont omniprésentes sur le territoire du Royaume et il est très mal vu d’être indépendant en refusant d’en rejoindre une.

La monnaie de Tannuviel est l’écu Tannuviellen, appelé tout simplement le Tannuviel dans la vie courante. Celui-ci est composé de trois sortes de pièces. Le Tannuviel de fer, percé en son centre, c’est une petite pièce de fer, assez fine, d’une valeur faible servant dans la vie de tous les jours. Le Tannuviel d’argent, une pièce entièrement faite d’argent. Il vaut 20 Tannuviels de fer. Il sert aux achats un peu plus importants comme les vêtements, les meubles, etc. Il est écrit sur son verso “Dieu veille sur nous”. Enfin, le Tannuviel d’or est une pièce. Malgré son nom, il est fait d’un alliage de 90% d’or et de 10% de cuivre, cela afin de le rendre plus résistant, l’or était un métal trop mou seul. Sa valeur est de 50 Tannuviels d’argent. Le bas peuple n’en possède quasiment jamais et il sert pour les achats importants tel que les maisons, les chevaux, les bijoux, etc.

Le Royaume de Tannuviel est un Royaume prospère et différents piliers empêchent le bas peuple de tomber dans la pauvreté sans être riche non plus. L’immense majorité des ruraux sont des serfs, au service d’un seigneur qui est garant de leur sécurité et de leurs bonnes conditions de vie. Il est ainsi de son devoir de leur fournir un logement décent ainsi qu’un endroit où travailler. En contrepartie, les serfs doivent donner une partie de leur production pour les agriculteurs et éleveurs ou de leurs revenus pour les artisans. Dans les villes, les artisans peuvent compter sur les guildes afin de les aider. Ceux qui ne travaillent pas sont considérés comme paresseux et aucune aide au logement ou économique ne leur est donnée. Les sans-abris sont parfois forcés de quitter les villes. Que cela soit à la campagne ou dans les villes, les habitants les plus démunis peuvent compter sur la charité des membres du clergé. En effet, que cela soit dans les églises ou les monastères, des soupes populaires sont fréquemment organisées. Celles-ci sont gratuites et leur composition très variable, étant un simple moyen de subsistance. La misère est donc un phénomène relativement rare.

Société

La société de Tannuviel est hiérarchie de façon claire et stricte. Elle est d’une façon générale bloquée et stagnante. Elle n’est pas remise en question par le peuple car étant l’oeuvre du représentant de Dieu sur terre et de son vicaire, le Pape.

-Le Pape: Il n’est pas en théorie l’homme le plus puissant du royaume mais l’est en pratique. Il est en effet celui qui désigne le roi et peut frapper d’excommunication n’importe quel homme à tout moment, le tuant socialement. Le roi est prié de suivre ses conseils.

-Le roi: Désigné par le Pape, il ne fait pas forcément parti de la famille du précédent roi bien que cela soit le cas la grande majorité du temps. Il est garant de la sécurité du Royaume, que celle ci soit sociale, économique ou militaire. Il se doit d’être un fervent religieux et un exemple pour tous. Son pouvoir est en théorie illimité mais il sait très bien qu’il ne peut pas en abuser, de peur de se voir renier par le pape ou par ses vassaux nobles, bien plus puissants que lui lorsqu’ils sont réunis.

-La noblesse: Elle représente tous les individus ayant obtenu le statut légal de noble, grâce à l’obtention d’un titre de noblesse donné par le roi. Ce statut est héréditaire. Les familles nobles sont les plus puissantes du Royaume, elles possèdent des terres importantes. Elles ne paient pas d’impôt en temps normal et entretiennent leur propre armée qui peut être demandée par le roi. Les familles nobles peuvent toucher une pension du roi s’ils n’ont pas de terre. Ils constituent l’élite de la société et ne travaille pas à proprement parler. Ils sont gérants de leurs terres, hauts fonctionnaires, militaires ou plus rarement, scientifiques. En cas de crime grave, une famille noble peut être frappée de dérogeance, perdant ainsi son statut, son titre, ses terres. Les nobles ont leur propre hiérarchie qui se compose de haut en bas, des Ducs, des comtes, des barons, des chevaliers et des écuyers.

-Le clergé: C’est une classe à part dans la société. Ses membres sont tous respectés par la société, même par la noblesse. Ce sont des moines, des prêtres, etc. Ils font la liaison entre Dieu et le peuple. Le clergé est réunit en général sont l’appellation de “l’Eglise”. Cette société dans la société possède de nombreux territoires et biens et est très riche en général.Leur chef suprême est le Pape puis les cardinaux. En règle générale, les statuts les plus élevés sont réservés aux nobles ayant rejoint le clergé.

-La bourgeoisie: Cette classe sociale regroupe tous les roturiers (non nobles ou membres du clergé) qui ne sont pas serfs. Ils vivent en ville, d’où leur nom. Leur fortune est très variable, certains étant extrêmement riches et d’autres très pauvres. Ils paient un impôt mensuel. Ils n’ont pas de droit particulier mais sont en général assez libres. Il arrive très rarement que certains soient anoblis, grâce à des actions militaires héroïques ou car ils ont été au service du roi pendant 20 ans comme conseillers.

-Les serfs: Ce statut désigne tous les roturiers n’ayant pas leur propre liberté. Ils appartiennent légalement à leur seigneur et lui paient un impôt. En contrepartie, celui-ci doit les loger, les faire travailler et maintenir des conditions de vie décentes. Les serfs n’ont pas le droit de quitter les terres de leur seigneur sans permission ou de se marier sans l’en informer. A leur mort, tout ce qui leur appartenait revient à leur seigneur mais la grande majorité du temps, celui-ci laisse tout au descendants du serf.

-Les vilains: Les vilains sont les paysans qui ne sont pas serfs. Ils sont ainsi plus libres que les serfs. Il arrive qu’ils possèdent leur propres terres cultivables. Leur richesse est pour la plupart inexistante.

Armée

Il n’existe pas à proprement parler d’armée nationale dans le royaume de Tannuviel. Chaque seigneur entretient son armée privée, en général composée de nobles sans terre et de roturiers. Toutefois, lorsqu’une guerre est déclarée, les seigneurs mobilisent une partie de leurs sujets pour servir sous leur bannière. Le roi, s’il entre en guerre, mobilise une armée royale, appelée “Ost”. Celle-ci sera composée de son armée privée et de ses vassaux (Ducs, comtes, barons, etc.) qui amèneront eux même leur propre armée. Les vassaux n’ont pas le droit de refuser de répondre à cet appel car ils seraient alors considérés comme des Félons et pourraient être dépossédés de leurs terres. L’équipement de ces armées est très inégal. Les seigneurs les plus riches peuvent se permettre d’entretenir une force régulière et relativement bien équipée alors que les plus pauvres doivent compter sur l’équipement qu’amènent leurs soldats. Il est à noter que les sujets mobilisés par un seigneur n’obtiennent que rarement un équipement adapté. Au mieux, il leur sera fourni une lance, une hache ou un arc selon leurs compétences. Au pire, ils devront aller au combat avec ce qu’ils amènent (fourche, faux, marteau, hache voire un simple couteau de cuisine). Les seigneurs en guerre peuvent aussi faire appel à de coûteux mais efficaces et professionnels mercenaires, venant la plupart du temps de Treffisial ou de Nifadà.

Santé

La santé est un problème récurrent dans le Royaume, surtout dans les campagnes. Les soignants et apothicaires sont rares en général et leurs services très chers. Ainsi, seuls les plus fortunés peuvent se payer des soins pour des problèmes qui ne sont pas une urgence vitale. Le peuple est toutefois en relative bonne santé. La taille moyenne est d’1m65. Les nobles sont plus grands car ils mangent mieux en général alors que les serfs sont plus petits.