Ligomyst

Histoire

Il y a longtemps, Ligomyst était un royaume uni sous la même bannière. Majoritairement pacifique, il a connu de très longues ères de paix, les seules guerres venant troubler ces périodes étant de mineures disputes de petites zones de territoires avec ses voisins, ainsi que la défense du continent face aux Hommes du Nord au 31e siècle. La dernière dynastie ligomystienne en date est celle des d’Avalon qui bien que prospère n’a pas rendu le pays très puissant militairement, étant plus concentrée sur la survie et le confort des habitants dans un milieu si hostile. C’est en Yavana 4641 que tout a changé. Un groupe de nobles myrilisiens rejetés, dirigés par la famille de Gerissen est venu prendre le contrôle du pays. Face aux forces armées des différents nobles, la faible puissance ligomystienne n’a pas pu tenir longtemps et dès 4642, la nouvelle monarchie guerissenoise a été instituée. Les régions ont été réorganisées et placées sous le contrôle des anciens myrilisiens restants. La milice guerissenoise fut créée en Païs 4642, depuis elle sert de forces de l’ordre dans tout le royaume. Cependant, ce brusque coup d'État fut très mal vu par les habitants, qui appréciaient leurs souverains et dont la vie devint de plus en plus dure. Une bonne partie de la population prit la fuite pour aller former des tribus, qui se retrouvent aujourd’hui au nombre de 7. Cela fait plus d’un siècle que la situation n’avance pas, mis à part une tentative de révolte en 4689 qui a échoué, la guerre civile fait toujours rage dans certaines parties de Ligomyst, les adhérents de la famille de Guerissen veulent voir les tribus disparaître et ces dernières espèrent reprendre le pouvoir. Cependant certaines trêves existent, créant alors quelques zones de paix.


Culture

Légèrement influencée par l’arrivée du gouvernement myrilisien, la culture ligomystienne a su rester fidèle à elle-même. Établie dans un milieu très hostile, cette civilisation a su s’adapter et trouver des moyens de survivre, ce qui se ressent particulièrement dans ses habitudes vestimentaires et sa cuisine.

Les ligomystiens ont l’habitude de porter des vêtements en fourrure ou en laine, le vert est très présent ainsi que les broderies représentant des motifs végétaux. Les carreaux sont aussi particulièrement appréciés. On retrouve deux éléments traditionnels, l’un concerne tout le pays: le Sgarfa, un long châle vert sapin où l’on retrouve deux cercles à ses extrémités qui contiennent l’arbre ligomystien, porté en écharpe ou en ceinture lors des différents moments religieux importants (fêtes, mariages, enterrements (on peut d’ailleurs noter qu’il est traditionnel de s’habiller en vert lors des enterrements)). Depuis la création des tribus, les membres de ces dernières utilisent des Sgarfas qui contiennent des cercles avec le symbole de leur tribu au-dessus des cercles de l’arbre. Le deuxième élément vestimentaire traditionnel est le kilt, une jupe en laine composée d’un motif de carreaux, répandu dans le sud du pays et porté par certains comme un vêtement quotidien.

Pour ce qui est de la cuisine, Ligomyst est très réputée pour sa viande de bison, fortement importée dans les pays voisins. Le lait de chèvre est très présent dans les différentes recettes ainsi que le poisson est le gibier. Le pays vit autant de la chasse que de l’élevage. On retrouve aussi plus le sarrasin que le blé, notamment utilisé pour faire des galettes. L’hydromel et le cidre sont les deux alcools les plus produits dans la région.

De par la topographie de leur pays, les ligomystiens savent facilement se repérer en forêt, ils ont mieux réussi à dompter leur pays que leurs voisins du grand nord, possédant donc plus de chemins et de grandes routes, mais leurs forêts peuvent quand même être très profondes et dangereuses. Les ligomystiens sont très doués pour fabriquer des arcs, c’est donc l’arme la plus répandue dans le pays.

On peut noter qu’il est de tradition lors de la fête de Samhain de déposer une branche de pin bénite sur les tombes de ses proches.

Cérémonie de passage à l'âge adulte

Bien qu’ayant été relativement écartée par la monarchie guerissenoise, la cérémonie de passage à l’âge adulte reste très pratiquée dans tout le royaume et très importante au sein des tribus. Elle descend d’une fable religieuse qui raconte qu’en venant à Ligomyst, Edouyott se serait reposé dans la forêt de Diadomh, la rendant fertile et libre de toute bête hostile dans la nuit. Cette forêt représente depuis le cœur du royaume, c’est un territoire sacré reconnu par l’Eglise. Lorsqu’une personne atteint 9 ans, elle doit voyager jusqu’à la forêt de Diadomh, y trouver un arbre avec qui elle entre en écho et méditer devant pendant une nuit complète. Même pendant la guerre civile ce territoire est respecté et est donc neutre, aucune forme de violence ne peut être commise dessus. Cependant, pour les différents membres des tribus et nomades, le trajet jusqu’à la forêt peut être dangereux, il arrive parfois que certains membres se fassent tuer avant d’atteindre leur but ou avant de revenir.


Tribus

Après l’arrivée de la monarchie guerissenoise, environ 40% de la population a préféré fonder des tribus pour tenter de renverser un jour la famille de Guerissen (10% se sont éparpillés sous forme de groupes nomades et les autres sont restés dans les villes). Toutes ces tribus partagent un but commun: expulser les imposteurs Myrilisiens du trône, et le reprendre, afin de réinstaurer une paix dans le pays. Cependant, ce but commun s’est un peu perdu au fil du temps, bien sûr il habite quand même l’esprit des différents membres mais il est complexe et moins prioritaire que la survie du groupe. Au départ, il avait été décidé que chaque tribu ait un rôle particulier, pour mieux préparer une révolte, et des chefs furent nommés. Mais l’avidité rattrapa certaines tribus installées trop proches les unes des autres, créant alors des conflits inter-tribus.

Liste des tribus

Il existe 7 tribus qui ont chacune choisi un animal totem pour les représenter.

Tribu du Corbeau (couleur violette)

Située dans une des forêts du nord de ligomyst elle valorise le savoir et la culture, regroupant une majorité d’érudits et de stratèges qui lui permettent de se défendre efficacement malgré sa faiblesse militaire.

Tribu du Cerf (couleur jaune)

Située dans le nord du pays et voisine de la Tribu du Saumon, c’est une communauté connue pour sa longévité. Elle valorise l’abondance et regroupe donc cuisiniers et travailleurs de la terre. Elle est entrée en conflit de territoire avec la tribu voisine par le passé mais est actuellement dans une période de paix.

Tribu du Saumon (couleur bleue)

Située dans le nord de Ligomyst et voisine de la Tribu du Cerf, elle valorise la sagesse et possède une médecine développée. Elle contient donc beaucoup d’apothicaires mais aussi d’artistes. Elle est entrée en conflit de territoire avec la tribu voisine par le passé mais est actuellement dans une période de paix

Tribu du Sanglier (couleur rose)

Cachée dans le bois sombre situé dans les montagnes ligomystiennes, la Tribu du Sanglier est connue pour sa capacité à être imprenable. Regroupant, forgerons, mineurs et artisans, elle excelle en termes de défense. Elle est en conflit avec sa voisine, la Tribu de l’Ours depuis une trentaine d’années.

Tribu de l’Ours (couleur rouge)

Également cachée dans le bois sombre situé dans les montagnes ligomysitennes, elle est reconnue pour sa force guerrière, elle regroupe une forte majorité de combattants et de chasseurs. Depuis une trentaine d'années, elle tente d’empiéter sur le territoire de la Tribu du Sanglier.

Tribu de la Loutre (couleur orange)

Placée dans une forêt à l’Ouest du pays, elle valorise la création. Ses membres sont donc majoritairement des artisans et des couturiers.

Tribu du Loup (couleur verte)

Cachée dans le sud-ouest de Ligomyst, elle valorise le sens de la communauté. Elle regroupe majoritairement bûcherons, bâtisseurs et combattants.


Paysage

Les terres de Ligomyst sont dans un climat très froid, au point qu’un hiver éternel occupe le nord du royaume. Le sud connaît quand même la fonte des neiges ce qui, contrairement à son voisin Nifadà, lui permet de pratiquer l’agriculture. Le paysage ligomystien, très vert, est riche en forêts de conifères qui peuvent parfois être très sombres et épaisses. Loin d’être plat, il abrite des zones rocheuses et des montagnes en plus de la chaîne de montagnes qui borde son est. En plus d’être parsemé de lacs, de nombreuses rivières le traversent, ce qui en fait un territoire très humide et irrigué. Il ne faut pas se laisser abuser par sa beauté car il reste en majorité très hostile.


Faune

Malgré le froid glacial qui l’habite, Ligomyst est une terre riche en créatures sauvages. Le sud du royaume reste tout de même un endroit idéal pour les animaux et des bêtes plus sauvages ont réussi à s’adapter à la neige éternelle du nord. Dans la zone en question on retrouve donc des ours, des loups, des rennes et des renards des neiges. Le reste du pays, bien plus peuplé, contient des cerfs, des renards, des castors, des ratons-laveurs, des belettes, des loutres et des hérissons. La montagne est occupée par les chèvres, les boucs et ses grottes regorgent de chauve-souris. Certains animaux comme les bisons, spécifiques à la région sont domestiqués pour l’élevage. Les cieux sont occupés principalement par des corbeaux, des pies et des pigeons mais aussi par des goélands et des mouettes sur le bord de côte. Le pays est réputé pour son saumon, en effet les rivières ligomystiennes regorgent de ce type de poisson, très répandu dans la cuisine.


Religion

Comme la majorité d’Andellar, Ligomyst est un royaume émoune. On pourrait penser qu’ils sont loin d’être complètement pieux, ce qui aurait pu être vrai avant l’arrivée des ex-myrilisiens, cependant, la présence de la monarchie guerissenoise a vraiment renforcé celle du clergé dans les différentes villes. Il est notable que dans la culture religieuse ligomystienne, les arbres ont une place très importante car ils représentent la vie. Cela n’empêche pas les bûcherons d’exister, ils sont simplement très respectueux de chaque arbre qu’ils coupent. Les tribus sont également émounes cependant elles accordent une grande importance religieuse à l’animal qui les représentent


Economie

Comme toute nation, Ligomyst excelle plus dans certains domaines que d’autres, notamment le travail du bois, bûcheron et artisan sont les deux métiers les plus répandus dans le pays. La pêche et la chasse sont également des activités très pratiquées. A cause de la glace qui étreint la majorité des ses montagnes, l’exploitation minière du royaume est faible, il s'appuie donc beaucoup sur les importations de son voisin du sud. Malgré les conditions difficiles du nord, l’agriculture est tout de même présente dans le sud. Contrairement à son voisin nifadan, Ligomyst pratique le commerce avec les autres pays du continent, exportant couramment ses produits spécifiques comme la viande de bison et important ce qui lui manque. Ces échanges sont principalement pratiqués par la capitale et les différentes villes sous le contrôle de la monarchie gerissenoise, il arrive donc parfois que les différentes tribus interceptent des chargements afin de troubler le commerce gerissenois. Depuis l'arrivée de la monarchie guerissenoise, c’est la monnaie myrilisienne qui circule dans les différentes villes. Les tribus et les nomades ont plus tendance à fonctionner par le troc.


Société

Le roi

Ligomyst étant une monarchie absolue, le roi possède donc tous les pouvoirs. Depuis toujours il réside dans le palais royal se trouvant à Brenhid. Le roi actuel est Bryn Harold de Guerissen II, il fut couronné le 8 Frisk 4758.

La noblesse

Les titres de noblesse sont héréditaires ou donnés par le roi, les nobles les plus puissants possèdent des terres dans les différentes régions. La majorité des familles nobles actuelles sont d’origine Myrilisienne.

Le clergé

C’est une classe à part dans la société. Ses membres sont tous respectés par la société, même par la noblesse. Ce sont des moines, des prêtres, etc. Ils font la liaison entre Dieu et le peuple. Ils sont majoritairement présents dans les grandes villes où l’influence myrilisienne se ressent.

Les bourgeois

Cette classe sociale regroupe tous les roturiers (non nobles ou membres du clergé) qui ne sont pas serfs. Ils vivent en ville, d’où leur nom. Leur fortune est très variable, certains étant extrêmement riches et d’autres très pauvres. Ils paient un impôt mensuel imposé par la monarchie guerissenoise. Ils n’ont pas de droit particulier mais sont en général assez libres.

Les serfs

Ce statut rassemble les roturiers qui travaillent pour les différents seigneurs. Ils sont logés, nourris et peuvent travailler mais doivent payer un impôt. A leur mort, leurs biens reviennent à leur seigneur.

Les membres de tribus

Comme l’indique son nom, les gens ayant ce statut vivent dans les différentes tribus. Elles ne fonctionnent pas toutes exactement de la même manière mais généralement chaque membre de la tribu doit se rendre utile et contribuer à la vie commune sous les ordres du chef. Certains membres sont infiltrés dans les villes afin de récolter des informations et parfois des ressources.

Les nomades

Il existe quelques petits groupes de lygomistiens qui ont voulu fuir la monarchie guerissenoise sans pour autant rejoindre des tribus. Ils ont formé des petits groupes de nomades qui vivent cachés ou déguisés, constamment en déplacement. Ils sont neutres et pacifistes.


Armée

La force militaire de Ligomyst est très éparpillée. Elle est séparée entre les différents combattants des tribus dont les techniques de combat sont plus ou moins développées, et la millice gerissenoise qui contrôle le pays sous les ordres de la famille Gerissen. A cause de la guerre civile il serait impossible de voir ces différentes forces se rassembler pour combattre, le royaume n’égale donc pas les plus grandes puissances du continent. Cependant, la milice étant bien développée, le pays reste capable de se défendre. Il est à noter qu’aucune attaque extérieure n’a été menée contre Ligomyst depuis le début de la guerre civile.


Santé

La médecine ligomystienne est relativement développée. On peut facilement trouver des apothicaires dans les villes et certaines tribus, celle du Saumon et celle du Corbeau, possèdent des connaissances avancées en médecine. Grâce aux conditions hostiles dans lesquelles ils se trouvent, les ligomystiens ont une santé naturellement bonne. Cependant, ils sont peu résistants à la chaleur, plus facilement en proie à des malaises et insolations. L’accès facile à l’eau rend leur hygiène correcte.